Retour vers le futur, moche et velue

Photo : Matthieu Arquey

 

Je me suis glissée dans l’eau chaude d’un spa. Un de ceux qui permettent de remonter le temps.
Laissant mes bras à l’extérieur pour apprécier le contraste de température, je ferme les yeux.
Mon Moi adolescent est également dans le bain à remous, sirotant une canette de 7Up. Elle fixe mes aisselles poilues.

Elle ose enfin placer sa voix au-dessus des bulles :
« Pourquoi tu ne les épiles plus ?
— Bonjour ! C’est tout l’effet que ça te fait de te voir avec vingt ans de plus ?
— Non, c’est cool, hasta la vista, baby ! Mais pourquoi t’es vachement négligée comme ça ?
— Ce n’est pas de la négligence, c’est un choix féministe.
— Une caricature de la féministe, oui ! Moche et velue ! Courtney Love n’est plus ton modèle en matière de féminisme ? »

Je souris, arrête le système à bulles et réponds doucement :
« Je me rappelle la fierté que nous avons éprouvée la première fois que nous avons épilé nos aisselles. Nous avons surmonté la douleur et nous nous sentions plus femme. Pourtant ces aisselles glabres ce sont les mêmes que quand nous étions enfant. N’est-ce pas malsain ce lisse régressif jusque dans les culottes des femmes ? Je suis bien une femme, une adulte et non un chérubin asexué.
— Mais c’est dégueu !
— Pourquoi ? La plupart des hommes ne perdent ni temps ni argent à chasser le poil. Sont-ils sales pour autant ?
— Mais c’est moche !
— Personnellement je trouve mes petites jungles d’aisselles très sexy.
— Pourquoi je changerai radicalement d’avis ? s’inquiète-t-elle.
— Je ne veux pas tout te dévoiler mais ton point de vue sur différents sujets va beaucoup évoluer. Demande-toi si tu agis librement ou par conditionnement. D’où vient ton dégoût du naturel ? S’imposer de la douleur pour répondre à un canon de beauté c’est un acte dicté par la peur d’être rejeté. C’est la peur de ne pas pouvoir bénéficier de l’amour des autres. »

Je marque une pause puis ajoute solennellement :
« La peur est le chemin vers le côté obscur. L’amour des autres oublier tu dois. Du bonheur l’amour que tu offres t’apportera.
— LOL .»

Elle m’offre un large sourire bagué puis me confie :
« C’est rassurant de te voir ma vieille. T’es excellente !
— Méga teuf Wayne !
— Méga teuf Garth ! » enchaîne-t-elle en replaçant sa tresse indienne bleue derrière son oreille.
J’ouvre les yeux tant qu’elle rit et attrape ma serviette LC Waikiki.

Ha ! si les spas à remonter le temps pouvaient vraiment exister !

PS : Tu penses que cette histoire peut aider tes amies à mieux accepter leur corps ? Alors partage-la !

Wonder Woman a des ovaires (et toi aussi)

Non, je ne suis pas une spécialiste en anatomie de créature mi-femme, mi-déesse mais si Princesse Diana est devenue Wonder Woman ce n’est pas seulement grâce à son lasso et ses bracelets magiques.
Oui, la super-héroïne créée par Charles Moulton a une force incroyable mais toi aussi. Et cela s’appelle avoir des ovaires.

Des bracelets et un strap de Yoga en guise de lasso pour montrer que j’en ai…
Photo : Bruce Wayne

Wonder Woman ne prend pas la pilule 

Wonder Woman vient de l’île Themyscira, une gynocratie où les Amazones apprennent que « l’homme est essentiel à la procréation » mais que « quand il s’agit du plaisir il est inutile ».
On imagine donc bien que notre bisexuelle Diana n’utilise pas de contraception.

Même si tu n’adhères pas vraiment à l’idéologie amazone, si tu veux découvrir ta force intérieure, la première étape est d’arrêter tout contraceptif hormonal dont les effets secondaires sont souvent importants.
Ce changement peut te procurer plus de joie de vivre et de libido ! Ça motive déjà bien à choisir une autre méthode de contraception, non ?
DIU au cuivre, diaphragme ou encore symptothermie : un·e gynéco pourra répondre à tes questions.
Boum, je viens de taper mon tout premier point médian d’écriture inclusive. Give me five ✋.

 

Wonder Woman s’écoute

Diana est dotée d’une forte intelligence émotionnelle et fait notamment preuve d’écoute empathique.
Elle est à l’écoute des autres : la tribu amazone où elle a grandi est une communauté d’entraide.
Elle est à écoute de la nature : la télépathie animale est l’un de ses talents.
Elle est à l’écoute de son mental : la méditation lui permet de se téléporter (c’est pas classe, ça ?)
Elle est à l’écoute de son corps : elle ne comprend pas que son ami Trevor soit dépendant d’une montre pour savoir quand dormir et manger.

Et si tu écoutais ton corps toi aussi ?
Tes activités suivent-elles un rythme circadien et saisonnal ?
Ton cycle menstruel est-il aussi long qu’un cycle lunaire ?
Ressens-tu tes cycles intérieurs ?

 

Wonder Woman a des hormones féminines 

Certes, Diana a reçu des pouvoirs divins et un entraînement intensif de guerrière mais elle a avant tout un corps de « jeune » femme et donc des ovaires qui produisent des œstrogènes et de la progestérone.

Un cycle menstruel peut être scindé en quatre phases évoquant les quatre saisons.
Du 1er jour des règles à J+7, les taux d’œstrogènes et de progestérone sont au ralenti ; c’est notre hiver intérieur.
De J+8 à J-15, les oestrogènes fleurissent ; yeah, vive le printemps !
De J-14 à J-8, la progestérone rayonne ; nous sommes en été.
De J-7 à J-1, les œstrogènes et la progestérone chutent comme les feuilles d’arbres à l’automne.

Si tu as un cycle naturel (sans contraceptif hormonal), as-tu déjà pris conscience de ces quatre phases ?

Wonder Woman a des pouvoirs divins

Des déesses et dieux de l’Olympe ont offert en cadeau à Diana des super-pouvoirs : intelligence et empathie de la part d’Athéna, beauté et charisme par Aphrodite, force et capacité de régénération par Déméter, fraternité et sororité par Hestia, vitesse et pouvoir de voler par Hermès, vision surhumaine et télépathie animale par Artémis. Ouais, rien que ça !

Mais n’y a-t-il pas du divin en toi aussi ?
Pendant ton hiver intérieur, ne te sens-tu pas créative comme Athéna, déesse de la sagesse, de la stratégie militaire, des artisans et artistes ?
À ton printemps, n’es-tu pas entreprenante comme Aphrodite, déesse de l’amour et de la sexualité ?
L’été, n’es-tu pas productive comme Déméter, déesse de l’agriculture ?
L’automne, n’es-tu pas organisée comme Hestia, déesse du feu sacré et du foyer ?

Tu vois, à toi aussi les déesses ont offert des super-pouvoirs !
Les capacités cognitives sont accrues de façon cyclique car les variations hormonales ont un impact sur le cerveau.
Sers-toi de ces atouts au quotidien en synchronisant dans ton agenda tes activités avec ton cycle. J’ai créé une petite affiche pour te guider afin d’être au top chaque mois.

Télécharge l’affiche « Le pouvoir du cycle féminin »

 

Wonder Woman n’a pas de SPM

SPM ? Super Pouvoir Mental ? Non ! Syndrome prémenstruel.
Notre héroïne ne connaît pas les migraines, les crampes abdominales ou les poussées d’acné. Normal, je te rappelle que cette nana est à moitié divine.

Tes deux parents biologiques sont humains ? Respecte-toi pour supprimer le syndrome prémenstruel. Pendant ton automne, ralentis le rythme. Pendant ton hiver, repose-toi, ne te violente pas.
Il est essentiel de cultiver l’amour de soi tout au long du cycle. Wonder Woman ne se bat-elle pas pour l’amour et la paix ?

« Seul l’amour peut vraiment sauver le monde. »

Wonder Woman

Nous avons des ovaires.
Acceptons nos faiblesses humaines et arrêtons de vouloir être Madame Wonder Woman.
Femme aux super-pouvoirs cycliques, c’est déjà fantastique.

À quand la sagesse de la ménopause ?

PS : Si tu as des amies qui souffrent de syndrome prémenstruel, partage cet article. La prise de conscience de leur cycle féminin peut leur être d’une grande aide !